Le Quotidien Shaarli

Tous les liens d'un jour sur une page.

01/26/2021

Re: Antichesse et Lou sur le débat de l’accès aux toilettes - OpenNews - Antichesse

Petite anecdote marrante pour vous : les triple toilettes existent déjà.

Les troisièmes sont réservées aux personnes handicapées.

Merci d’avoir considéré qu’ils sont des sous-humains, ils doivent être ravis.
Ce sont des toilettes aménagés et adaptés pour leurs besoins personnels, et je pense qu’ils sont contents de voir qu’on a pensé à eux.

Tout est question de point de vue, et refuser celui des autres est tout aussi détestable que de se voir refuser sa propre opinion.

Et oui, j’attend toujours qu’on m’explique ce que signifie « se sentir femme », je connais assez de femmes (j’en suis une), pour bien me rendre compte que nous sommes toutes hyper différentes, avec des valeurs différentes.
Une femme qui ne porte pas de talons est-elle moins une femme ?
Un homme qui porte des talons est-il moins un homme ?
Une femme qui n’est pas douce est-elle moins une femme ?
Un homme qui est doux est-il moins un homme ?
Une femme qui aime les femmes est-elle moins une femme ?
Un homme qui aime les hommes est-il moins un homme ?

Je ne comprend pas la phrase « je me sens femme » parce que je suis une femme et que je ne considère pas les stéréotypes de genre comme rendant les personnes moins homme ou femme.

Je constate un problème au niveau de l’éducation genrée des enfants, du bleu et du rose, des jeux infirmières ou médecins selon le genre, qui orientent des choix de vie.

Mais tu peux être la plus queer des queer, aimer les robes et les talons, te maquiller plus que moi, je ne t'enlèverai jamais ton droit à être un homme car je considère que tes préférences de consommation ne sont pas importantes. Tu restes un homme qui a droit de consommer comme il l’entend. Ne te considère pas « femme » parce que tu consommes des attributs « réservés » à l’autre genre.
Refuser ce que l’on est au prétexte que l’on a pas de droit de consommer ce que l’on veut, qu’elle violence...
Après si le souhait d’un changement de sexe est exprimé, que la personne est majeure et avertie, cela devrait être libre à chacun (et ça l’est). Mais j’espère que ça n’est pas motivé par des raisons de consumérisme. Vous avez le droit de consommer ce que vous voulez.